Protection de la planète 

à travers la lutte contre le triple gaspillage

- La préservation des savoirs traditionnels et le partage des connaissances.
- La gestion durable des ressources naturelles (eau, sol, forêts, énergie, biodiversité, mer...).
- La réduction des pertes agricoles et des déchets alimentaires tout au long de la chaîne agroalimentaire.

Mediterra 2016, Zéro gaspillage en Méditerranée

Zéro gaspillage en Méditerranée, ressources naturelles, alimentation et connaissances 

 Co-publiée par la FAO et le CIHEAM, l'édition 2016 de Mediterra propose une approche innovante et prospective des questions relatives à la réduction du triple gaspillage - pertes agricoles, gaspillage de ressources naturelles et des  connaissances et savoir-faire. Ce Rapport est composé de divers expertises et expériences du terrain de la région méditerranéennes. Il fournit des clés de lecture et présente des solutions d'action ciblant les décideurs politiques, les acteurs du  développement, professionnels et chercheurs.

 L'agriculture et la sécurité alimentaire sont deux grands enjeux mondiaux. Situés au coeurs des nouveaux Objectifs du Développement Durable (ODD), ils soulèvent plusieurs questions stratégiques pour les pays et la coopération internationale.  'Produire plus et mieux', telle est l'équation pour relever les défis posés par la croissance démographique, l'évolution des modes de consommation et la rareté des ressouces naturelles et financières. Dans ce contexte, la réduction des pertes  agricoles et du gaspillage alimentaire est devenue une réelle priorité.

  Télécharger MEDITERRA 2016 (français)

  Télécharger MEDITERRA 2016 (anglais)

 

UpM, Regards croisés sur la transition vers un développement sobre en carbone

Des personnalités de premier plan parmi lesquelles le commissaire européen à l’Action pour le Climat et l’Énergie, Miguel Arias Cañete, le ministre jordanien de l’Environnement, Yaseen Al-Khayyat, et le Secrétaire Général de l’Union pour la Méditerranée, Fathallah Sijilmassi, ont discuté, dans le cadre de la COP22 à Marrakech, des avantages que le développement à faible émission de carbone peut apporter quant à la stabilité de la région.
 
À cette occasion a été présentée la publication de l’UpM « Regards croisés sur la transition vers un développement sobre en carbone de la Méditerranée ».