1958

L'OCDE recommande la création d'un Centre International Post Universitaire Agricole Méditerranéen

En 1950, l'Europe se reconstruit peu à peu en basant les fondations de sa paix sur la coopération. Dans la lignée de la pensée saint-simonienne, cette quête pour une paix durable s'étend à la Méditerranée. Or, " la paix définitive en Méditerranée passait par la prospérité et celle-ci était conditionnée par le progrès technique"(1). C'est pourquoi l'OCDE envisage la création d'une instance chargée de la formation agricole avancée dans la région.

1958

L'OCDE recommande la création d'un Centre International Post Universitaire Agricole Méditerranéen

1961

Création des Instituts Agronomiques Méditerranéens de Bari et Montpellier

Inaugurés quelques mois avant la signature du Traité fondateur du CIHEAM, les Instituts Agronomiques Méditerranéens (IAM) de Bari et Montpellier furent créés pour former des étudiants en provenance de leur pays hôtes, mais aussi d'autres pays méditerranéens.

1961

Création des Instituts Agronomiques Méditerranéens de Bari et Montpellier

22/05/1962

Création du CIHEAM

« Si nous existons aujourd’hui, nous le devons à Don Ramón Esteruelas qui, en 1959, avec l’imagination, l’obstination, la persévérance est parvenu au bout de trois ans d’effort de créer cette Institution », Albert Simantov (Président du CIHEAM de 1988 à 1992) (1). En effet, l'idée est née de cet ingénieur espagnol qui, face au besoin d'une révolution agricole dans son pays, a mis en avant la nécessité de former les agriculteurs et les ingénieurs et de ne pas s'isoler. C'est ainsi qu'est signé par 7 Etats, au siège de l'OCDE le 22 mai 1962, l'accord de création du CIHEAM.

22/05/1962

Création du CIHEAM

1963-65

L'Espagne, la France, la Grèce et l'Italie ratifient le Traité fondateur

La ratification du Traité fondateur (2) est un processus qui s'est étendu sur plusieurs années. Afin qu'il entre en vigueur, 3 Etats membres devaient apporter leur signature à l'accord. C'est l'Espagne qui a ouvert le bal le 9 août 1963, suivie en 1965 par la Grèce, la France et l'Italie.

1963-65

L'Espagne, la France, la Grèce et l'Italie ratifient le Traité fondateur

1967

Adhésion du Portugal, de la Turquie et de la Yougoslavie

Faisant partie des Etats signataires de l'accord de création du CIHEAM en 1962, le Portugal, la Turquie et la Yougoslavie en deviennent membres en 1967.

1967

Adhésion du Portugal, de la Turquie et de la Yougoslavie

1969

Création de l'IAM de Zaragoza

Afin d'étendre les activités d'enseignement dans d'autres pays membres, un troisième institut est créé en Espagne, à Saragosse.

1969

Création de l'IAM de Zaragoza

1985

Adhésion de la Tunisie

Avec l'adhésion de la Tunisie, le CIHEAM commence à s'étendre sur la rive sud de la Méditerranée.

1985

Adhésion de la Tunisie

1986-89

Adhésion de l'Algérie, l'Egypte et Malte + Création de l'IAM de Chania

1986-89

Adhésion de l'Algérie, l'Egypte et Malte + Création de l'IAM de Chania

1990

Adhésion du Maroc

Le Maroc est le dernier pays de la rive sud à rejoindre le CIHEAM en 1990. A l'instar de ses voisins, il fait face à de forts enjeux agricoles et alimentaires, notamment du fait de la pression sur les ressources en eau et en terre.

1990

Adhésion du Maroc

1992-94

Adhésion de l'Albanie et du Liban

1992-94

Adhésion de l'Albanie et du Liban

2012

50ème anniversaire

A l'occasion de son 50ème anniversaire, le CIHEAM a publié un livre retraçant son histoire (1).

2012

50ème anniversaire

2022

60ème anniversaire

Cette année-là, le CIHEAM a célébré son 60ème anniversaire. Pour marquer cet évènement, un prix a été remis à la meilleure innovation jeunesse. (3)

2022

60ème anniversaire